Economie en archipel et Etat multinational

Comment la situation algérienne peut-elle évoluer avec une défaillance durable des ressources publiques ? À défaut de certitudes (qui peut en avoir ?), il est possible d’émettre, sur la base de données et analyses, quelques hypothèses sur les évolutions probables. Les experts, tout en vendant ou prodiguant avis et conseils, affirment souvent ne pas être … Lire la suite Economie en archipel et Etat multinational

Publicités

Quel devenir pour l’État algérien ?

Quel État pour une fiscalité qui ne reposerait plus majoritairement sur le secteur des hydrocarbures, mais sur l’ensemble de l’économie ? Quel État pour une économie diversifiée dont le financement reposerait davantage sur une fiscalité ordinaire ? Car peut-on imaginer un État se construisant et évoluant indépendamment de ses financements ? Pour l’État algérien qui … Lire la suite Quel devenir pour l’État algérien ?

Pourquoi le pouvoir algérien ne peut pas venir à bout des conflits sociaux ?

En simplifiant beaucoup, la thèse sur laquelle s’appuiera notre raisonnement, sera la suivante : en même temps que leur unité, la dualité de la force et de la loi sont soigneusement maintenues pour rendre le pouvoir insaisissable, de sorte que la force ne restera pas, ne reviendra pas à la loi mais décidera d’elle et … Lire la suite Pourquoi le pouvoir algérien ne peut pas venir à bout des conflits sociaux ?

Entre le chaos, l’autoritarisme et la démocratie, d’un consensus à un autre.

Entre chaos, autoritarisme et démocratie, on passe du premier état au second grâce à un consensus implicite, du second au troisième grâce à un consensus explicite. C’est qu’entre ordre et désordre, la différence n’est peut être que relative : l’ordre chez l’un fait le désordre chez l’autre, quand celui externe ne pouvant être intériorisé empêche … Lire la suite Entre le chaos, l’autoritarisme et la démocratie, d’un consensus à un autre.

France-Algérie, l’amorce d’un nouveau tournant ?

Que me soit pardonnée l’impertinence que peut avoir cette réflexion auprès des experts es relations françaises. Mais il ne sera pour moi, ici, qu’une façon de fixer mon radar, son état d’information et d’analyse. Comme citoyens nous devons nous inscrire dans une stratégie de développement, ne serait-ce qu’une perspective d’avenir, sans quoi il faudrait naviguer … Lire la suite France-Algérie, l’amorce d’un nouveau tournant ?

La phase de transition et l’inversion du primat du militaire sur le politique .

La confusion du politique et du militaire revient à la prédominance du rapport militaire dans la société. Cette prédominance est le legs de la guerre nationale de libération qui s'est voulu récupération des richesses "nationales". La révolution se veut réparation, plus étatique que sociale, de la spoliation coloniale : établissement d'une souveraineté "nationale" sur un … Lire la suite La phase de transition et l’inversion du primat du militaire sur le politique .

Comment sortir l’offre politique du piège d’une économie de la dissipation ?

Dans l’article précédent (1), j’affirmais que la crédibilité de l’offre politique dépendait de la formulation qui en était faite, de sorte qu’une reddition des comptes devienne possible. En d’autres termes l’offre politique doit d’abord être l’incarnation d’une volonté politique, l’occasion de formation d’un sujet politique (processus de subjectivation : qui veut faire quoi, pour quoi … Lire la suite Comment sortir l’offre politique du piège d’une économie de la dissipation ?

Opposition et dissidence

Entrer en démocratie. Nous continuons de parler d’opposition et de partis d’opposition alors que le système n’a concédé leur existence et leur légalisation que pour mieux les disqualifier. Non pas que le système ait quelque nature maléfique, mais c’est qu’il représente une disposition de la société vis-à-vis d’elle-même et du monde. Il s’agit d’une société … Lire la suite Opposition et dissidence