Relocaliser l’économie

Dans un article précédent, pour un nouveau contrat social, je soutenais que la demande précédait l’offre dans les sociétés postcoloniales. On peut ajouter qu’elle fut comprimée puis abandonnée au mimétisme au lieu de porter la dynamique d’une offre (je consomme ceci aujourd’hui et épargne cela pour investir et consommer cet autre demain) et de compter … Lire la suite Relocaliser l’économie

Publicités

Oser à nouveau se soumettre à l’épreuve du monde et du peuple

Dans ce texte et en ce début d’année, j’aimerai me laisser aller à quelques exercices de prospective. L’individu a beau ne pas vouloir savoir et à ne faire qu’avec ce qu’il a, ce qu’il persiste à ignorer ne continue pas moins d’exister et se prépare probablement à se manifester de la manière la moins attendue. … Lire la suite Oser à nouveau se soumettre à l’épreuve du monde et du peuple

Elire nos Walis

Socialisme algérien, voilà un terme que nous avons oublié. Il serait probablement plus juste de dire, dont nous nous sommes débarrassés. Il était de l'usage de militants nationalistes qui voulaient se défendre d'intellectuels et de militants de deux autres bords. Les uns voulaient leur imposer un modèle de socialisme, les autres un modèle de libéralisme. … Lire la suite Elire nos Walis

De l’extériorité de l’Etat à l’intériorisation des normes

C’est de l’échec d’un tel processus de normalisation que la société et l’Etat algériens doivent revenir. L’industrialisation autoritaire, puis la dépense publique et une pseudo liberté d’entreprendre, où la société n’était pas partie prenante, n’ont pas permis à la société d’adopter des normes de gestion moderne, ni au gouvernement politique et administratif de s’objectiver dans … Lire la suite De l’extériorité de l’Etat à l’intériorisation des normes

In Salah à contre-courant de la société ?

J’ai déjà eu l’occasion de parler du rapport au monde de la société algérienne. On pourrait parler d’un double rapport ambivalent. Celui d’une intégration au monde par la consommation qui convient, on ne peut mieux, au monde actuel qui souffre d’une offre excédentaire, et celui d’un rapport d’opposition par le passé colonial qui établit le … Lire la suite In Salah à contre-courant de la société ?

Au-delà de la catastrophe, empowerment ou guerre civile

En acceptant un multipartisme sans alternance électorale (1), en se soumettant à des dispositifs de dispersion du corps électoral et en répondant à des incitations qui encouragent des expressions sociales concurrentes à la médiation politique (2), la société consacre sa dispersion et se met dans l’incapacité de construire sa souveraineté sur le politique. Le multipartisme … Lire la suite Au-delà de la catastrophe, empowerment ou guerre civile

Auto-organisation, intégration consentie et économie de crédit

A partir du papier antérieur[1], on peut poursuivre qu’il ne peut y avoir d’alternative démocratique si nous demeurons dans un système marqué par les trois traits suivants : - un régime centralisé, - une économie de dissipation de la rente où donc centre politique et centre économique sont confondus et - une disposition sociale générale à … Lire la suite Auto-organisation, intégration consentie et économie de crédit