Quand l’offre ne s’intéresse pas à la demande sociale

Lors de la foire internationale du livre, je rencontrais un marchand de fruit et légumes qui avec sa tenue du vendredi, à l’allure fière, y venait faire ses courses. C’est alors que me vint l’idée selon laquelle l’émergence d’une demande sociale appréciable n’ayant pas trouvé preneur interne, d’autres externes s’en étaient chargés. Il y a … Lire la suite Quand l’offre ne s’intéresse pas à la demande sociale

Publicités

De l’extériorité de l’Etat à l’intériorisation des normes

C’est de l’échec d’un tel processus de normalisation que la société et l’Etat algériens doivent revenir. L’industrialisation autoritaire, puis la dépense publique et une pseudo liberté d’entreprendre, où la société n’était pas partie prenante, n’ont pas permis à la société d’adopter des normes de gestion moderne, ni au gouvernement politique et administratif de s’objectiver dans … Lire la suite De l’extériorité de l’Etat à l’intériorisation des normes

Lettre aux camarades syndicalistes : pluralisme et autonomie versus pluralisme ou autonomie

Nous avons globalement choisi pour le pluralisme du monde syndical et contre son autonomie. Alors que la voie de la construction de l’autonomie plurielle était celle qui devait nous hisser au statut de partie prenante du processus de transformation sociale. Il nous faut admettre que le pluralisme est intervenu par le fait d’un puissant choc … Lire la suite Lettre aux camarades syndicalistes : pluralisme et autonomie versus pluralisme ou autonomie

In Salah à contre-courant de la société ?

J’ai déjà eu l’occasion de parler du rapport au monde de la société algérienne. On pourrait parler d’un double rapport ambivalent. Celui d’une intégration au monde par la consommation qui convient, on ne peut mieux, au monde actuel qui souffre d’une offre excédentaire, et celui d’un rapport d’opposition par le passé colonial qui établit le … Lire la suite In Salah à contre-courant de la société ?

Dérision, pouvoir et politique

1. La dérision comme arme populaire contre  la (politique en) dictature semble avoir été récupérée par le pouvoir militaire pour discréditer la démocratie et empêcher l’émergence d’une société politique efficace. Dans notre système politique pluraliste basé sur l’opposition entre la représentation politique (à cheval sur deux légitimités, historique et démocratique) et la hiérarchie militaire (à … Lire la suite Dérision, pouvoir et politique

Le monde, la société, l’organisation comme intérêt composé

Nous allons ici parler un peu d’économie politique, d’intérêt, de rente, de système, de démocratie[1]. Il s’agit d’un « état de notions », susceptibles d’approfondissements, qui ne prétend pas à une validité universelle, mais à rendre compte d’une réalité particulière, celle dans laquelle nous vivons. La réflexion consiste à mettre nos intérêts dans ce que nous faisons. … Lire la suite Le monde, la société, l’organisation comme intérêt composé