Le militantisme, un acte citoyen

1. Questions de généalogie 1.1. Le militant descendant du militaire Le terme militant vient du lat. militare, de miles, militis, soldat. Au XVe siècle, militer s'est dit en son sens propre, être soldat. Le terme de soldat renvoie lui au terme de solde qui veut dire salaire. En simplifiant peut être un peu, on peut … Lire la suite de Le militantisme, un acte citoyen

Publicités

Structure sociale, marchés et démocratie

La démocratie exige une certaine structure sociale différenciée pour s’incorporer le progrès technologique, équilibrer le pouvoir social et politique et tenir les deux bouts de la compétitivité et de la cohésion. Elle a d’abord besoin d’une société civile dont le pouvoir économique soit nécessaire et fasse équilibre au monopole de la violence détenue par la … Lire la suite de Structure sociale, marchés et démocratie

Rendre à la société la force de se battre et à la puissance publique la force sociale

Nous allons bientôt commémorer le cinquante-neuvième anniversaire du Congrès de la Soummam. Le parti du Front des Forces Socialistes a choisi de célébrer ce rendez-vous historique sous les mots d’ordre «le consensus national est la solution» et «primauté du politique sur le militaire». Dans ce texte, je voudrai soutenir que la primauté du politique sur … Lire la suite de Rendre à la société la force de se battre et à la puissance publique la force sociale

La phase de transition et l’inversion du primat du militaire sur le politique .

La confusion du politique et du militaire revient à la prédominance du rapport militaire dans la société. Cette prédominance est le legs de la guerre nationale de libération qui s'est voulu récupération des richesses "nationales". La révolution se veut réparation, plus étatique que sociale, de la spoliation coloniale : établissement d'une souveraineté "nationale" sur un … Lire la suite de La phase de transition et l’inversion du primat du militaire sur le politique .

Dérision, pouvoir et politique

1. La dérision comme arme populaire contre  la (politique en) dictature semble avoir été récupérée par le pouvoir militaire pour discréditer la démocratie et empêcher l’émergence d’une société politique efficace. Dans notre système politique pluraliste basé sur l’opposition entre la représentation politique (à cheval sur deux légitimités, historique et démocratique) et la hiérarchie militaire (à … Lire la suite de Dérision, pouvoir et politique

Ali Benflis ou mieux

Bien entendu il ne s’agit pas de personnaliser outre mesure, mais de rendre compte du programme qui peut être porté par les personnes : reproduire le système, que l’on peut considérer comme étant le programme minimum, ou conduire vers un Etat civil, le programme maximal. Car Ali Benflis se trouve tout désigné pour le programme minimum qui … Lire la suite de Ali Benflis ou mieux

Centralisation : responsabilisation précise ou irresponsabilité générale ?

L’article de John le Carré qu’on lira sur mon second blog ou sur le Guardian, le célèbre écrivain britannique, auteur du non moins célèbre roman « La  Taupe », me donne l’occasion de revenir sur un de nos sujets préférés, le rapport du politique et du militaire ainsi que de ses services secrets. Les politiciens peuvent-ils dire … Lire la suite de Centralisation : responsabilisation précise ou irresponsabilité générale ?

L’avenir du politique et du parti

L’avenir du politique et donc d"un parti comme le Front des Forces Socialistes dépend d’une "civilisation" de l’ordre militaire qui gère l’activité sociale. Il réside dans sa capacité à définir un tel programme dans lequel se reconnaîtront les forces politiques d’avenir. Les partis et forces politiques doivent anticiper le changement, la voie que doit emprunter … Lire la suite de L’avenir du politique et du parti