Réforme fiscale ou marchandisation des services publics ?

La thèse que nous voulons soutenir ici est quelque peu radicale. Elle touche le devenir des services publics : si ceux-ci ne peuvent plus être financés par la fiscalité, pour subsister il faudra qu’ils le soient par les utilisateurs qui en ont les moyens. Sans donc une réforme fiscale qui redonnerait à la fiscalité ordinaire sa … Lire la suite de Réforme fiscale ou marchandisation des services publics ?

Puissances et partis extrêmes.

Je vais ici avancer l’hypothèse selon laquelle le relâchement de la relation entre la richesse et la puissance productive du travail chère à Adam Smith risque d’associer la puissance aux partis extrêmes chez les anciennes sociétés industrielles décadentes. Du fait de leur puissance militaire qu’elles doivent à l’avance technologique qu’elles conservent, mais qui s’érode, une … Lire la suite de Puissances et partis extrêmes.

Comment combattre les tendances centrifuges

Comment combattre des tendances centrifuges, quand il s’agit de passer d’un contexte anciennement marqué par une politique internationale dominée par les États et une politique intérieure dominée par le principe diviser pour régner, à un nouveau contexte où les sociétés et les acteurs non étatiques font irruption sur la scène internationale en même temps que … Lire la suite de Comment combattre les tendances centrifuges

L’Etat social algérien à l’épreuve

Alors que nous sommes confrontés à un changement de situation stratégique, puisqu’il s’agit de passer d’un financement des dépenses publiques par la fiscalité pétrolière à un financement par la fiscalité ordinaire, le gouvernement se prépare à imposer à la société des mesures impopulaires sans déplier le dessein global dans lequel il veut les inscrire : approfondissement … Lire la suite de L’Etat social algérien à l’épreuve

Quand l’offre ne s’intéresse pas à la demande sociale

Lors de la foire internationale du livre, je rencontrais un marchand de fruit et légumes qui avec sa tenue du vendredi, à l’allure fière, y venait faire ses courses. C’est alors que me vint l’idée selon laquelle l’émergence d’une demande sociale appréciable n’ayant pas trouvé preneur interne, d’autres externes s’en étaient chargés. Il y a … Lire la suite de Quand l’offre ne s’intéresse pas à la demande sociale

Elire nos Walis

Socialisme algérien, voilà un terme que nous avons oublié. Il serait probablement plus juste de dire, dont nous nous sommes débarrassés. Il était de l'usage de militants nationalistes qui voulaient se défendre d'intellectuels et de militants de deux autres bords. Les uns voulaient leur imposer un modèle de socialisme, les autres un modèle de libéralisme. … Lire la suite de Elire nos Walis

Clients ou partie prenante … ?

La construction étatique par le haut qui n’avait d’autre fin qu’en elle-même, ne pouvait conduire qu’à la clientélisation de la société. Privatisation rampante et informelle d’un côté, fonctionnarisation de l’autre. Il n’y a pas de bonne construction « top-down », si elle ne rencontre pas une construction « bottom-up » dynamique qui l’entretient et la … Lire la suite de Clients ou partie prenante … ?