Réforme fiscale ou marchandisation des services publics ?

La thèse que nous voulons soutenir ici est quelque peu radicale. Elle touche le devenir des services publics : si ceux-ci ne peuvent plus être financés par la fiscalité, pour subsister il faudra qu’ils le soient par les utilisateurs qui en ont les moyens. Sans donc une réforme fiscale qui redonnerait à la fiscalité ordinaire sa … Lire la suite de Réforme fiscale ou marchandisation des services publics ?

Hommage en l’honneur de Hocine Aït Ahmed

Il y a des hommes que l’histoire grandit, ne cesse pas de grandir jusqu’à leur faire une statue ou un mausolée, et d’autres que l’histoire rapetisse, ne cesse de rapetisser jusqu’à les engloutir. Certains s’éteignent avec leur vie, d’autres voit leur lumière briller longtemps après leur mort. Je crois que nous aurons encore rendez-vous avec … Lire la suite de Hommage en l’honneur de Hocine Aït Ahmed

La fabrique de l’opinion : publics, politique et communication

On a souvent décrié le fait que la communication avait tendance à se substituer à la politique pour masquer la vacuité de celle-ci. Il en est ainsi lorsque le politique est impuissant, sans projet ou quand il s’effaçe devant des intérêts privés qui ne peuvent se dire publics. Le politicien se focalise alors sur les … Lire la suite de La fabrique de l’opinion : publics, politique et communication

Au-delà de la catastrophe, empowerment ou guerre civile

En acceptant un multipartisme sans alternance électorale (1), en se soumettant à des dispositifs de dispersion du corps électoral et en répondant à des incitations qui encouragent des expressions sociales concurrentes à la médiation politique (2), la société consacre sa dispersion et se met dans l’incapacité de construire sa souveraineté sur le politique. Le multipartisme … Lire la suite de Au-delà de la catastrophe, empowerment ou guerre civile

Privatisez sans y penser !

« Privatisez sans y penser » voilà ce que l’on pourrait considérer comme l’équivalent algérien du mot d’ordre chinois « enrichissez-vous ! ». Car qu’est-ce qui fait courir le monde ? Selon la théorie économique deux principales incitations : le profit et la propriété. Et quand une doctrine fait défaut[1], on ne peut qu’y aller sans trop y penser … en se … Lire la suite de Privatisez sans y penser !

Pourquoi la société est indifférente à l’appel du changement ?

Les déclarations d’intention des organisations politiques pour le changement, leurs programmes, présupposent faussement que nous sommes dans une société démocratique, elles en oublient par cela qu’elles ne peuvent réaliser les aspirations de la société qu’elles portent, en même temps qu’elles ne prennent pas en compte la crise du politique dans les sociétés contemporaines, méconnaissant ainsi … Lire la suite de Pourquoi la société est indifférente à l’appel du changement ?

Quelle voie pour la démocratisation de la société algérienne ?

L’idée que nous allons défendre dans ce texte est que la division du pouvoir aujourd’hui doit emprunter la voie de la régionalisation d’un certain nombre de fonctions sociales pour que puissent émerger des milieux compétitifs et solidaires et par conséquent une accumulation du capital effective et une société civile efficiente, et que puisse être corrigée … Lire la suite de Quelle voie pour la démocratisation de la société algérienne ?

« Cultiver une déloyauté envers ceux qui nous gouvernent ». Entretien avec Isabelle Stengers

Nous publions cette interview réalisée par Michail Maiatsky pour le projet « General Intellect », et parue en russe le 11 octobre 2013 sur le site Colta [3]. Isabelle Stengers est philosophe. Elle vient de publier Une autre science est possible ! [4] aux éditions Les empêcheurs de penser en rond/La Découverte. Published on Contretemps … Lire la suite de « Cultiver une déloyauté envers ceux qui nous gouvernent ». Entretien avec Isabelle Stengers