De l’arbitraire à la guerre de tous contre tous

Hobbes                                                     Alger, le 19 mai 2013

     A Monsieur le Premier Ministre

     Objet : Publicité de la liste d’attribution de logements sociaux participatifs

              Monsieur le Premier Ministre

Je veux ici vous exhorter à faire exposer les ,d’attribution de logement plus longuement à l’assentiment public, de sorte que celui-ci puisse contester ce qui est contestable de la manière la plus recommandable et consentir aux résultats des différentes délibérations. Après avoir obtenu un consensus au sein de la commission présidée par le chef de daïra, on aurait produit un consensus au sein de la population. On œuvrerait ainsi doublement à la paix sociale : une confiance entre l’administration et les administrés serait ainsi établie (l’administration n’est ni omnisciente, ni omnipotente) et il serait fait œuvre de pédagogie en révélant la mesure dans laquelle nos concitoyens peuvent produire un minimum de consensus. Et l’on aurait ainsi travaillé au retour de la confiance entre les citoyens (personne ne s’est approprié le du d’un autre).

Monsieur le Premier ministre, j’ai eu récemment l’opportunité de rencontrer le chef de daïra de la commune de Souk El Tenine et je lui ai demandé la manière dont allait être confectionnée la liste d’attribution de logements sociaux participatifs. Ceci après que des concitoyens s’en soient inquiété auprès de moi. J’ai cru comprendre que l’affichage les listes pour permettre les recours n’aurait pas une publicité suffisante afin que l’ensemble des citoyens puissent réellement en prendre connaissance et avoir le pouvoir de juger des listes proposées par l’administration. Car s’il faut convaincre les citoyens de la justesse d’une politique, il faut leur laisser la possibilité de juger de la mesure dans laquelle une telle politique a été réalisée. Les citoyens disposent d’une meilleure information que l’administration quant à la condition de l’un d’entre eux. Afin que les recours ne soient donc pas seulement l’occasion d’obtenir le consensus d’un second cercle, il faut une bonne publicité et un temps raisonnable qui permette la contestation puis le consensus.

Monsieur le premier ministre, l’administration devrait prendre soin de ne pas diviser la société en deux cercles, les citoyens en deux catégories. Elle doit réaliser un meilleur ancrage.

Monsieur le premier ministre, nous devons prendre garde, nous sommes en train de passer de l’arbitraire à la guerre de tous contre tous. L’arbitraire bénéficiait à son origine d’un minimum de confiance, il se présentait comme la seule alternative de la guerre de tous contre tous, l’asymétrie d’information entre l’administration et les administrés du fait de la différence de formation et d’information était acceptée, il pouvait ainsi arbitrer et juger avec plus ou moins d’équité. Mais aujourd’hui l’arbitraire, parce qu’il a été investit de toutes parts, est en train d’instruire cette même guerre de tous contre tous dont il était sensé nous défendre.

Monsieur le premier ministre, la division et la défiance sont en train de gagner profondément la société algérienne, et ce qu’on pourrait appeler « la politique des trois cercles » participe du mouvement de retour vers la guerre de tous contre tous et n’en éloigne plus. Comment l’administration peut-elle avoir confiance dans un second cercle qu’elle construit contre un troisième, quand chacun sait que les droits qu’il a obtenus aujourd’hui pourront justifier ceux qui lui seront retirés demain ?  En octroyant un droit à l’un que l’on retire à un autre, parce qu’il bénéficie d’une plus grande proximité avec l’administration, c’est la crise de l’autorité publique que nous aggravons, la guerre de tous contre tous que nous encourageons et c’est à la formation de groupes informels que nous incitons. La mobilité des centres de gravité permet de déjouer les stratégies mais entame toujours davantage leur substance, la confiance sociale et politique.

Monsieur le Premier Ministre, dans l’espoir d’avoir accompli mon devoir, je vous prie de bien vouloir agréer mes considérations respectueuses.

Arezki DERGUINI

Député de Bejaïa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s