Les enjeux de l’heure

algerie_corruption958206615La conjoncture mondiale est caractérisée par une crise économique générale générée par la compétition et la transition technologique, économe en main d’œuvre et gourmande en énergie. L’intensité et l’étendue de la nouvelle compétition internationale, les importantes mutations que portent les nouvelles technologies vont porter la crise mondiale à un point probablement inconnu jusqu’ici. Rappelons que la guerre parvient quand la compétition se dégrade. Dans les zones périphériques elle peut jouer un rôle de frein à celle-ci.

Les nouvelles puissances émergentes rattrapent leur retard économique et technologique (ce pourquoi l’on parle de croissance de rattrapage), elles prennent en main le contrôle de leurs marchés et disputent aux anciennes puissances les marchés dominés. Les centres de gravité des marchés mondiaux qui changent de pôles, causent un certain nombre d’ajustements, ici dettes publiques et privées, là guerres civiles.

Aussi l’opportunité d’un changement dans les régimes militaires est une bonne occasion pour établir de nouveaux États clients par les anciennes puissances déclassées sur leurs anciens marchés. Et l’établissement de ces États clients a besoin des guerres civiles pour user la résistance des sociétés (souvenez-vous « sept ans ça suffit !»).

Aussi l’enjeu majeur de l’heure me paraît-il consister pour notre pays, État et société, dans la soustraction des moyens extérieurs aux puissances externes qui voudraient profiter des « printemps arabes », disons plutôt de la faillite des États et des élites sociales à laquelle elles ont largement contribué, pour établir de nouveaux États clients afin de faire face à la compétition des puissances émergentes.

Dans mon esprit, les « printemps arabes » ne pouvaient pas connaître d’autres évolutions. Les sociétés « pré-révolutionnaires » n’ont pas pensé leur avenir (elles n’étaient pas dans ce qui leur advenait et ne pouvaient donc penser ce qui leur advenait), d’autres l’ont fait pour elles et pour elles-mêmes. La souveraineté passe aujourd’hui par ce processus de réappropriation de soi. Ceux qui se sont réveillé à la défense des droits de l’homme aujourd’hui sont ceux qui ont contribué à la faillite des élites des pays dans lesquels ils ne voyaient que des marchés. En fait c’est leur présence qu’ils défendent. Ensuite, si l’environnement international dominant n’était pas hypocrite, il ne recueillerait pas les corrompus et corrupteurs qui ont causé la faillite de leurs États. Il les recueille parce que leurs éternels complices. Il ne ferait pas semblant de ne pas voir les profits que lui rapporte les guerres civiles en termes de fuite de capitaux. Les élites internes qui ont failli, et sur lesquelles ont veut aujourd’hui faire porter toute la responsabilité, sont celles qui lui convenait. Aujourd’hui que les États défaillants subissent l’attraction des nouveaux centres du monde, que les élites défaillantes pour leur survie veulent changer de maître, il appelle à la rébellion.

L’environnement international qui veille à ce que l’évolution des situations locales particulières ne tournent pas à son désavantage, sacrifie ses anciens complices trop exposés, instruit des guerres civiles sous prétexte de combattre des ennemis potentiels, usant ainsi la résistance des sociétés et favorisant les forces en mesure d’établir de nouveaux États amis ou clients. Telle est l’interprétation des « printemps arabes » qu’il convient de donner de notre point de vue. Afin de ne pas être victime de tels coups du sort, une thèse défendable consisterait à soutenir qu’il est nécessaire d’anticiper un tel processus. Le sacrifice de la partie la plus corrompue permettrait à la société de se reprendre et d’éviter que des ingérences externes ne profite du cours des choses. Il restera ensuite à construire un État fiable et à engager la société dans un processus d’auto-réforme, sans quoi, faute de pouvoir relancer l’ancien processus étant donné les ressources, l’on s’inscrirait non pas dans une crise durable mais dans une voie de régression certaine.

 Arezki DERGUINI

Bgayet le 15.05.2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s