Carrières : des profits pour les uns et des nuisances pour les autres

Les populations ne se laissent plus faire, elles ne peuvent plus supporter les désagréments des carrières qui polluent leur vie. Les carrières ouvertes n’importe comment, au mépris de la loi, ferment les unes après les autres. Mais ceux qui ont goûté aux profits juteux ont du mal à s’y faire, ils ont du mal à renoncer à leurs habitudes.  Et pourtant il le faudra bien. C’est qu’ils ont des complices auprès de l’administration.

Je ne sais si l’on peut parler de chantage ou pas : les autorités locales vont répétant que les matériaux font défaut aux programmes de réalisation. Pensent-elles que les populations devraient accepter ces nuisances, « externalités négatives » telles que les appellent les économistes ? Ou ne devraient-elles pas encourager les entrepreneurs à utiliser les technologies peu polluantes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s