De l’action politique

Comment engager une nouvelle dynamique sociale et politique ? J’ai dans l’esprit qu’il faudra que la question économique soit en son centre. Il faudra en plus d’opposer la dynamique des petits projets à celle des grands, opposer la « propriété privée basée sur la propriété collective » à la « propriété privée basée sur la propriété publique » et opposer l’élection des magistrats à leur désignation par l’exécutif. Sans justice indépendante pas de droit, sans droit pas d’économie cohérente de marché, avec ses différents niveaux : locaux, régionaux et mondiaux.

Dans notre cas remettre l’économie au cœur de la question démocratique nécessite tout d’abord, une justice indépendante et des droits de propriété clairs. Et à notre sens, une leçon de notre expérience et du monde, il ne peut y avoir de justice indépendante sans élection des magistrats dans une société où la justice a précédé l’Etat[1]. Dans notre société la séparation des pouvoirs doit commencer avec l’indépendance, les élections séparées, des pouvoirs judiciaire et exécutif.

L’héritage colonial que nous n’avons pas choisi, est ce qui explique la transformation de la bénédiction de la richesse naturelle en malédiction[2]. Le modèle politique français, l’Etat jacobin, est responsable du blocage de la dynamique sociale et politique qui est tout entière étranglée par l’étatisation de l’activité sociale. La domination du pouvoir exécutif repose sur ce présupposé. C’est une autre Algérie dont il faut faire le dessin, il nous faut produire notre modèle libéral[3].

La démocratie contemporaine sera sociale et économique ou ne sera pas : vérité universelle. Aujourd’hui, à l’ère de la troisième révolution industrielle, contrairement à l’ère des premières industrialisations, la démocratie politique ne peut plus constituer un contrepouvoir au pouvoir économique et financier sans réformes profondes des modes de production. En allant vite, on peut dire que l’action politique n’est plus du ressort de la classe ouvrière mais de l’organisation des producteurs consommateurs anti-monopolistes.

Si notre société ne peut se donner à elle-même en un bref laps de temps ce qu’elle est et ce qu’elle veut être, si une Constitution ne peut pas être l’ouvrage d’une année, si notre société ne peut pas se donner son Livre et sa Loi aussi rapidement, parce que ce travail de réflexion et de projection ne peut être que l’œuvre du temps long de la pensée, il faudra commencer quelque part. A mon sens les points de rupture avec l’étatisation réside dans les questions de la propriété et de la justice : une justice indépendante avec des magistrats élus et une propriété du sol et du sous-sol collective avec un usage de la rente respectueux des droits des générations futures. Voici le sol ferme sur lequel peut s’édifier une société et une économie durables.

Après un demi-siècle d’indépendance, il faut reconnaître l’impasse totale dans laquelle l’étatisation a engagé le pays. C’est une véritable révolution pacifique qu’il faut engager et une réforme constitutionnelle en matière de justice et de droit économique pourrait en amorcer le processus. A mon sens l’impasse politique est d’abord une impasse intellectuelle qui condamne la lutte à des enferrements idéologiques stériles qui risquent de déchirer la classe politique et de masquer les luttes réelles et les problèmes de la dynamique sociale.

DERGUINI Arezki

le 10 Mars 2012.


[1] Car c’est ainsi que l’on peut caractériser nos sociétés traditionnelles : des sociétés sans État mais non sans lois et médiations judiciaires. Comme dans l’exemple des États-Unis, la justice ne doit pas présupposer la société de classes et son État monarchiste d’où l’appareil de justice a procédé, justice du roi puis de la république. Si la Chari’a a inspiré les règles sociales, celles-ci n’étaient pas dictées par l’État et la justice n’avait pas de bras armé.

[2]  Et le fait, en partie seulement, que nous ayons adopté ce modèle.

[3] Et par conséquent son modèle alternatif, le modèle socialiste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s